Non classéC’est à boire qu’il nous faut

Colin Leriger27 août 20081 min

Les pénuries d’eau douce pourraient menacer l’économie canadienne et causer des conflits entre les provinces, a appris la Presse Canadienne dans un rapport interne d’Environnement Canada obtenu en vertu de la Loi sur l’accès à l’information le 20 août dernier.

 

Le document prévoit également des périodes de sécheresse dans les Prairies et des pénuries d’eau souterraine en Colombie-Britannique et dans le bassin Grands Lacs-Saint-Laurent. Ce rapport suggère au gouvernement fédéral de centraliser la gestion de cette ressource naturelle au détriment des provinces. Le Canada compte un cinquième de l’approvisionnement mondial en eau douce. Seulement 7%de cette quantité est renouvelable, tandis que le reste provient de glaciers de la période glaciaire et de sources d’eau souterraine. Les précipitations permettent quant à elles de renouveler 1% de l’approvisionnement en eau du pays, selon le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *