AccueilTagenseignants Archives - Montréal Campus

https://montrealcampus.ca/wp-content/uploads/2023/10/sans_titre__2_-1280x720.png

En septembre dernier, l’appellation de Mx Martine, une personne enseignante non binaire, a suscité le débat sur les réseaux sociaux. Mais pas chez nos enseignants et nos enseignantes aux pronoms variés qui expliquent déjà cette notion à la génération de demain. Plusieurs enseignants et enseignantes préfèrent se faire vouvoyer, car cela permet de créer une distance avec leurs élèves. Pour Wiline Dorestan, future diplômée en adaptation scolaire et sociale à l’UQAM, il s’agit d’un rappel...

https://montrealcampus.ca/wp-content/uploads/2023/10/380284769_308329698582783_4159262250355039176_n-1280x720.jpg

Les négociations entre l’UQAM et le Syndicat des professeurs et des professeures de l’UQAM (SPUQ) pour le renouvellement de la convention collective, échue en mai 2022, ralentissent, en raison du « plancher d’emploi mobile ». Cette mesure, proposée par la direction, ferait fluctuer le nombre de professeur(e)s en fonction du nombre d’étudiant(e)s, quelque chose d’inacceptable, selon le SPUQ.  « On a un recteur en ce moment sur la place publique qui dit vouloir développer [l’université] pendant qu’à la...

https://montrealcampus.ca/wp-content/uploads/2016/02/N_hr-1280x720.jpg

Les mesures d’austérité affectent les professionnels de l’éducation, et les étudiants en enseignement n’y font pas exception. Entre des planifications chamboulées par les grèves et des perspectives d’avenir incertaines, les stagiaires s’inquiètent. Primaire, secondaire, réadaptation scolaire; voilà un bref aperçu des différents secteurs touchés par les mesures d’austérité du gouvernement Couillard en matière d’éducation. En raison des compressions, les étudiants en éducation ont fait face à des conditions de stages plus ardues à la session dernière....

https://montrealcampus.ca/wp-content/uploads/2013/11/Capture-d’écran-2013-11-21-à-00.20.24-e1385411813555.png

Malaise. Je n’ai été envahi que de malaise à la vue des autocollants rappelant les grandes lignes de la politique 16 de l’UQAM, «Harcèlement, attouchements, voyeurisme, agressions: tolérance zéro!» J’avoue, ce geste envers trois professeurs de la Faculté des sciences humaines m’a complètement dépassé. Oublions la question du partage sur les médias sociaux. Derrière ce faux débat, on oublie le cœur du problème. Y a-t-il vraiment eu harcèlement? Qu’est-ce qui pouvait motiver un comportement si fort...