CultureFrancouvertes 2019 : O.G.B prend les devants

Camille Avery-Benny19 mars 20195 min

Lors de cette soirée des Francouvertes à la trame hip-hop constante, le jazz d’O.G.B a eu raison du funk de Suprême Sans Plomb et de la chimie entre Kirouac et Kodakludo. La cinquième partie des préliminaires s’est toutefois déroulée dans l’harmonie et la fraternité totale au grand plaisir de la foule nombreuse du Lion d’Or.

« Le contexte de compétition qu’on s’imagine qui vient avec les Francouvertes est totalement détruit par le fait qu’on est dans la même soirée que nos amis », a confié le rappeur Kirouac au Montréal Campus, avant le début du spectacle rassemblant une partie de la relève du rap montréalais, dont il est proche. C’est dans une salle affichant complet que le hip-hop a été mis en scène en quatre temps, lundi soir.

L’enthousiasme de Kirouac et de Kodakludo

Habité par une nervosité palpable, Kirouac a pris place devant son micro alors que le beatmaker Kodakludo s’est installé derrière ses platines. Rapidement en contrôle, le duo a enchaîné l’une après l’autre onze chansons lors d’une prestation chargée et dynamique. Parfois à bout de souffle, le rappeur a occupé la scène par ses mouvements énergiques et rythmés, alors que le DJ a agrémenté certaines pièces de quelques élans de voix de tête.

Également rappeur au sein de la formation Suprême Sans Plomb, le colocataire de Kirouac, Vendou, s’est joint à son ami le temps de quelques pas de danse sur leur chanson collaborative. Concluant ÉTHER acappella, les résidents du 4531 n’ont pas été perturbés par un léger problème de son. Malgré leur performance sympathique et réussie, Kirouac et Kodakludo ont appris qu’ils ne feraient pas partie des demi-finalistes de cette 23e édition des Francouvertes.

L’équilibre d’Original Gros Bonnet

Formé du rappeur Franky Fade, de cinq jazzmen et d’un beatmaker, O.G.B a lancé sa musique aux tonalités de jazz rythmé sous un éclairage bleu tamisé. Les solos de saxophone, de batterie, de guitare, de basse et de clavier ont entraîné l’appui de la foule, qui n’a pas hésité à hocher la tête, notamment lorsque la chanson Pousse l’ananas s’est faite entendre.

Aussi techniques que les textes bilingues signés Fade, les interludes instrumentaux ont agrémenté la performance, donnant au public un moment pour apprécier les musiciens lors de cette soirée chargée en rimes. L’assurance convaincante de celui que l’on connaît aussi sous le pseudonyme François Fondu et la solidité des instrumentistes ont marqué le public et les juges, qui ont réservé le premier rang du palmarès aux Gros Bonnets.

L’énergie de Suprême Sans Plomb

Le groupe Suprême Sans Plomb a clos la soirée sur une note plus que festive. L’auditoire habituellement timide s’est finalement levé pour apprécier le mélange du rap et du funk sur ses deux jambes, invité par le septet à se laisser porter par la musique. La performance a d’ailleurs été bonifiée du « premier battle de danse de toute l’histoire des Francouvertes », selon Vendou, durant lequel la foule a eu droit à un spectacle de déhanchements et de coups de pieds.

Le groupe, formé des quatre rappeurs de la formation hip-hop L’Amalgame et du trio électro-funk Of Course, aurait eu avantage à être plus organisé sur scène. Les membres surexcités de Suprême Sans Plomb ont évité de justesse les collisions lors de cette prestation entraînante, qui ne lui a toutefois pas permis de se rendre en demi-finale.

De Jérôme 50 à 50 Cent

Le segment J’aime mes ex, lors duquel un ou une artiste d’une édition précédente du concours est invité(e) à ouvrir la soirée, s’est déroulé tout en humour à l’initiative de Jérôme 50. Celui qui avait participé à la 18ème édition du concours en 2014 était accompagné exceptionnellement d’un boombox pour offrir une première partie généreuse à saveur hip-hop.

Sa populaire chanson La hiérarchill s’est rapidement transformée en remix alors que l’interprète a poursuivi son succès sur un air du rappeur américain 50 Cent. Jérôme Charette-Pépin a finalement surpris la foule en terminant sa série de cinq chansons par une version absurde du classique Trois petits chats. « Garfield dans ta tondeuse, ça fait trois petits chats », a-t-il chanté, avant de céder la scène aux rappeurs plus expérimentés.

Si O.G.B, Thierry Larose ainsi que P’tit Belliveau et les Grosses Coques sont assurés de passer à la prochaine ronde des Francouvertes, il ne reste plus que deux semaines avant de connaître les six autres artistes qui prendront part aux demis-finales. La 25 mars prochain, Cosmophone, Titelaine et Dear Denizen tenteront d’impressionner le Lion d’Or lors d’une soirée rock-électro.

Palmarès après la cinquième semaine de préliminaires :

1. O.G.B
2. Thierry Larose
3. P’tit Belliveau et Les Grosses Coques
4. David Campana, Shotto Guapo et Major (CE7TE LIFE)
5. Comment Debord
6. Anaïs Constantin
7. Alex Burger
8. Foisy.
9. Marie-Gold

photo: ZOÉ ARCAND MONTRÉAL CAMPUS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À lire aussi