À la uneCultureL’étau se resserre

Avatar Camille Avery-Benny13 mars 20184 min

FRANCOUVERTES 2018

Avec plus de la moitié des rondes préliminaires achevées, les neuf places à bord du train qui mène aux demi-finales des 22es Francouvertes sont convoitées. Alors que la pression est à son comble dans les coulisses du Lion d’Or, Mort Rose s’est emparé, hier soir, du quatrième rang du classement.

Comme à l’habitude, un ancien participant du concours avait la tâche de réchauffer la salle du cabaret Lion d’Or. Maude Audet, qui a participé à la 17e édition des Francouvertes, a offert deux compositions folk-rock en toute simplicité.

Laura Lefebvre : douceur vibrante

« ‘‘On” est Laura Lefebvre, parce que sans eux, je ne suis pas Laura Lefevbre », annonce l’auteure-compositrice-interprète, accompagnée de son groupe armé d’une guitare électrique, d’une basse et d’une batterie. Guitare acoustique à la main, la jeune artiste originaire de Québec a présenté avec confiance ses pièces Alcaline et Fragile, démontrant la maîtrise avec laquelle elle enchaîne les notes basses et hautes.

Son style indie-folk planant s’est déployé à travers ses chansons La bête et L’amour mécanique, qui se retrouvera sur son premier EP du même nom, à paraître ce mois-ci. À l’issue du vote du jury et du public, la prestation de Laura Lefebvre lui a valu la neuvième place du palmarès.

Julien Déry : place au théâtre

« Folk, je pense. Folk-pop. Pop. Pop alternatif », bégaie Julien Déry lorsqu’on lui demande de définir son style, dans la série de capsules vidéos Les 21. C’est en toute maîtrise de ses mots qu’il s’est exécuté devant son micro, hier, se réservant le huitième rang du classement du concours, devant Laura Lefebvre.

Audacieux et théâtral, le Limoulois n’hésite pas à descendre de scène et à aborder directement son auditoire. À travers une interprétation ironique et assumée, il s’amuse à troquer ses « la la la » dans la pièce Rouge à lèvres (la la la) pour les fameuses notes qui forment les « pa pa pa » chantées par le populaire Alex Nevsky.

Prêtant également son talent à la formation Mauves, l’auteur-compositeur-interprète ajoute depuis 2016 des compositions personnelles à son répertoire. Hier soir, c’est en tant qu’artiste solo qu’il performait pour la première fois sans sa guitare et son groupe habituel. Ses musiciens d’un soir incluaient le guitariste et chanteur du groupe zouz, qui occupe toujours la deuxième position du palmarès des Francouvertes. « On n’est pas en compétition ce soir », assure Julien Déry, avant d’enlacer le chanteur de zouz, David Marchand.

Mort Rose : la grande séduction

Sous un éclairage d’un rose romantique, le quatuor donjuanesque s’est donné comme mission de séduire le Lion d’Or. « Nous autres, c’est Mort Rose. On chante des chansons d’amour, et si vous n’aimez pas ça, vous pouvez manger de l’amour », lance le chanteur et guitariste de la formation, Alexandre Archambault, entre deux compositions rock ’n’ roll sensuelles.

Fredonnée par la foule, La femme flamme s’est conclue par un baiser tout en langues partagées entre le claviériste et le bassiste de la formation, qui se lançaient des regards passionnés de la première à la dernière note poussée par le groupe.

Julien Comptour et son clavier, Christophe Charest-Latif et sa basse, Mark Cool et sa batterie ainsi que le chanteur Alexandre Archambault promettent un nouvel album d’ici 2019. Les déhanchements énergiques et la complicité du groupe Mort Rose lui auront valu une ovation debout et une quatrième place au palmarès, derrière LaF, zouz et Lou-Adriane Cassidy.

La cinquième ronde préliminaire des 22es Francouvertes aura lieu le 19 mars prochain au cabaret Lion d’Or. Marie Claudel assurera la première partie des groupes Barrdo, Totem Tabou et CRABE.

Palmarès en date du 13 mars :

  1. LaF
  2. zouz
  3. Lou-Adriane Cassidy
  4. Mort Rose
  5. Jay Scøtt X Smitty Bacalley
  6. Gabriel Bouchard
  7. Mathieu Bérubé
  8. Julien Déry
  9. Laura Lefebvre

 

photo : LINA HECKENAST MONTRÉAL CAMPUS

Laura Lefebvre a pris le neuvième rang du palmarès des 22es Francouvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À lire aussi