À la uneCultureLe calme avant la tempête

Avatar Laurence Thibault6 mars 20184 min

FRANCOUVERTES 2018

Pop, folk et rock se sont côtoyés lors d’une soirée un peu plus calme qu’à l’habitude dans le cadre de la troisième ronde préliminaire des 22es Francouvertes. Au terme des trois performances de la soirée, Lou-Adriane Cassidy s’est emparé du troisième rang du palmarès.

La soirée affiche complet et Les Louanges, pseudonyme de Vincent Roberge, s’installe sur scène, muni de sa guitare. « Je n’ai pas eu le temps de faire le deuil de ça », lance l’artiste qui a assuré la première partie de la soirée. La scène du Lion d’Or n’avait plus de secret pour l’artiste, lui qui a grimpé, l’an dernier, sur la deuxième marche du podium des 21es Francouvertes.

Avec son style mêlant R&B et hip-hop, Les Louanges a notamment servi les pièces La nuit est une panthère et Pitou. Le musicien, qui a signé avec la compagnie Bonsound après son passage aux Francouvertes, fera paraître un album à l’automne prochain.

Mathieu Bérubé, sensible et sensuel

L’artiste de 24 ans, qui a appris la guitare de manière autodidacte, a ouvert le bal avec un rythme qui valsait entre pop et folk. L’auteur-compositeur-interprète était accompagné de quatre musiciens, dont l’une au violon. Cette dernière apportait un son plus doux aux chansons, un peu à l’image de la voix du chanteur.

Les textes poétiques de l’artiste, truffés d’images, ont installé une ambiance délicate. Durant la chanson La corde sensible, le violon a été troqué pour un thérémine, qui offrait une résonance des plus originales. L’âge d’or, une nouvelle piste parue en février dernier, a été le clou du spectacle avec son rythme lent et sensuel.

Mathieu Bérubé avait déjà participé aux Francouvertes en 2015. À l’époque, il n’était pas aussi expérimenté qu’aujourd’hui. Depuis, il a présenté plusieurs spectacles qui lui ont permis d’acquérir une plus grande maturité. Au terme de la soirée, l’artiste s’est classé en sixième place du palmarès.

Lou-Adriane Cassidy, l’habituée des concours

Lou-Adriane Cassidy n’en était pas à sa première prestation dans le cadre d’un concours musical. L’artiste dans la jeune vingtaine, originaire de Québec, a déjà participé au Festival international de la chanson de Granby en plus d’avoir été candidate à l’émission La Voix en 2016.

Première artiste féminine à fouler les planches de la 22e édition des Francouvertes, Lou-Adriane Cassidy était entourée de quatre musiciens. Un répertoire de chansons tristes en poche, l’artiste a aussi été la première à interpréter des textes composés par d’autres auteurs, dont Les Sœurs Boulay. À l’aise au piano comme à la guitare, la chanteuse a choisi Les plants de fraises pour faire valoir sa voix feutrée.

Elle a terminé en force avec sa chanson Ça va ça va, composée par Philémon Cimon. Sa prestation sensible, mais vive, l’a classée en troisième position.

Valse fréquence, survolté

Si les deux premiers artistes étaient plus calmes, Valse Fréquence est sorti du lot avec ses airs rock énergiques. Composé de Thomas Léger à la voix et à la batterie, de Louis Houle Collin à la basse et au clavier et de Anne-Marie Milev à la guitare, le groupe devenait de plus en plus survolté à mesure que leur performance avançait. Le public, qui comptait beaucoup de partisans du groupe, leur rendait la pareille.

Leur chanson Jeté dans le vide, issue de leur EP sorti en septembre dernier, a su faire vibrer la salle, alors que Tu fais un tour proposait un son rock encore plus intense. Même si le groupe détonnait, sa vitalité n’a pu le hisser plus haut que le huitième rang du palmarès.

Lundi prochain, Laura Lefebvre, Julien Déry et Mort Rose seront de la partie au Lion d’Or. Les préliminaires des 22es Francouvertes se poursuivent jusqu’au 3 avril.

 

photo : LINA HECKENAST MONTRÉAL CAMPUS

Mathieu Bérubé s’est classé au sixième rang des 22es Francouvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *