À la uneCultureL’effet VHS | Entrevue avec le groupe Technical Kidman

Alexandre Perras5 décembre 20153 min

Le trio électro-rock Technical Kidman vogue de spectacle en spectacle depuis la sortie de son premier album Something Stranger Coming on the Horizon le 6 novembre. Les Montréalais enchaînent les succès depuis leur premier EP en 2011 et gagnent en popularité au Canada et ailleurs.

Très réputé pour ses prestations live et son intensité sur scène, le groupe a été fidèle à son habitude et y est allé d’une performance enivrante de quelques-uns de ses nouveaux morceaux, comme King, Try et Voyager, lors de son passage à l’émission Le Studio de CHOQ.

Technical Kidman, à qui on attribue l’étiquette d’électro-psychédélique, a commencé à attirer l’attention en 2011 avec la sortie du premier EP Technical Kidman. C’est l’arrivée d’un nouveau batteur cette même année qui a permis de créer une nouvelle chimie à l’intérieur du groupe. D’ailleurs, ce nouveau venu, Pierre-Luc Simon, permet au groupe de redéfinir leur approche créative en passant par la recherche d’échantillonnage.

«L’échantillonnage nous offrait beaucoup de possibilités tout en restant authentique», affirme Mathieu Arsenault, le chanteur du groupe. Ce dernier poursuit en mentionnant que cette période a été de longue durée. «Il n’était pas question de suivre la tendance électronique qui s’imposait à l’époque dans le paysage montréalais de la musique, pour simplement suivre la tendance», explique-t-il. Le groupe recherchait un son qui leur parlait. C’était donc une recherche identitaire à travers les possibilités qu’offrait l’électronique, le tout dans le but de combler des critères d’esthétisme spécifiques.

C’est en visionnant des VHS trouvés dans le sous-sol de Thomas B. Champagne, le claviériste du groupe, qu’ils ont identifié les échantillons qu’ils pourraient utiliser dans leur processus de création. Étonnamment, ce sont les pauses commerciales entre les enregistrements de films qui ont attiré l’attention du trio. «On a réalisé que les publicités avaient un plus grand effet sur nous que les films en soi. Considérant que nous avons grandi avec ces pubs, ça vient chercher quelque chose d’affectif et de nostalgique chez nous», souligne Mathieu Arsenault.

À partir de ces échantillons, il était maintenant question de faire un dialogue avec les publicités, afin de s’imprégner complètement des impacts qu‘elles ont pu avoir sur le groupe.

C’est donc avec un album très bien reçu par la critique (Les Inrocks, Voir, Le Canal Auditif) que Technical Kidman est parti en tournée de lancement un peu partout au Canada. Ils termineront d’ailleurs leur voyage le 3 et 4 décembre dans les Maritimes puis le 5 décembre à New York dans l’arrondissement de Brooklyn.

12/03 Halifax, NS – Home Bass @ Sea Horse

12/04 Fredericton, NB – Capital Complex

12/05 Brooklyn, NY – Union Pool

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *