À la uneBaromètreMouvement dans le bon sens

Avatar Philippe Lemelin4 février 20151 min

L’auteure-compositrice-interprète Sarah Bourdon a lancé son nouvel album, Mouvement le 27 janvier sous le label Audiogram. Après un premier album folk plutôt minimaliste (La longue trail, 2012), Bourdon revient à la charge avec un disque beaucoup plus varié et dense. De la pop éclatée alliant plusieurs styles dont le folk, l’indie et le soul, résulte une musique authentique et riche.

Il faut dire que son groupe s’est considérablement élargi avec l’ajout de chœurs, de cordes et de cuivres. Les arrangements sont simples mais efficaces; chacun des pupitres est utilisé pour ajouter sa touche de couleur aux pièces. Bien à l’avant, toujours juste, la voix de Bourdon est agile et puissante.

L’album commence avec deux pièces indie-pop plus classiques, Amour Enclume et Îles Paradis, puis enchaîne avec des morceaux plus soul, voire jazz, avec Coureur et Bétail. La pièce Figure de Style, certainement la plus mémorable de l’album, rappelle les chansons motown si populaires dans les années 1960.

La deuxième moitié de l’album est beaucoup moins dynamique, brisant le ton et l’énergie lancés grâce aux premiers titres. La fin n’accroche plus autant. Bien que les balades L’ouvre-boîte, Le Poisson, Mouvement et L’apogée soient distinctes, elles transmettent toutes la même nostalgie. Toutefois, la dernière pièce Carnaval jouée en solo au ukulélé par Bourdon conclut Mouvement sur une bonne note.

L’album est imparfait, mais c’est une nette amélioration par rapport à son opus précédent, surtout en termes de créativité et d’orchestration. Sa carrière est encore jeune et l’auteur-compositrice-interprète s’est lancée sur la bonne voie.

 

3/5

Sarah Bourdon, Mouvement, Les disques Audiogram, Éditions Editorial Avenue, 27 janvier 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *