Non classéUQAM cherche professeurs

Patrick Duchesneau13 février 20112 min
L’UQAM a annoncé le premier février dernier l’ouverture d’une centaine de nouveaux postes de professeurs afin de respecter la convention collective des professeurs signée en 2009. Cette dernière stipule qu’elle doit embaucher 145 nouveaux enseignants d’ici 2014. Et c’est loin d’être gagné.
 
Le défi qui se pose maintenant est de trouver des candidats pour occuper ces postes.   Certains postes sont toujours à pourvoir deux ans après avoir été affichés, faute de postulants, concède la directrice du Service du personnel enseignant de l’UQAM, Josée Dumoulin. Étant donné le bassin restreint de candidats, il est difficile de trouver quelqu’un qui souscrit aux exigences très spécifiques du poste.
 
Pour le troisième vice-président du Syndicat des professeurs de l’UQAM (SPUQ), Jean-Marie Lafortune, le recrutement de personnel enseignant est un véritable problème aussi. «Près de 40 % des postes affichés ne trouvent pas preneur dès le premier tour. Il faut donc en afficher un plus grand nombre pour les combler.» L’Université du peuple doit d’engager 63 professeurs durant l’année 2011-2012 pour respecter le plancher d’emploi prévu par la convention collective de 2009. Selon lui, l’Université ouvrirait donc 96 postes pour espérer en combler une soixantaine.
 
Cependant, pour Josée Dumoulin, la directrice du Service du personnel enseignant, ce n’est pas 145 postes qu’il faut combler de 2009 à 2014, mais 300! À l’augmentation des effectifs, il faut ajouter les départs à la retraite. Pour atteindre son objectif, l’UQAM s’est lancée dans une campagne de recrutement massive. Elle se compose d’annonces publiées dans des revues spécialisées et diffusées sur le Web.
 
La direction comme le SPUQ affirment que l’embauche de nouveaux professeurs favorisera le développement des cycles d’études supérieures, grâce à plus grand nombre de directeurs de maîtrise ou de doctorat. Josée Dumoulin espère qu’ainsi un plus grand nombre d’étudiants seront tentés de venir faire leurs études supérieures à l’Université du peuple.
 
L’UQAM a placé dans ses priorités pour les prochaines années le développement de l’achalandage des cycles supérieurs. Selon le SPUQ et la direction, le secteur de la recherche profitera des nouveaux professeurs et de leurs nouvelles idées, de nouveaux projets et davantage de financement.
 
Les postes de professeurs présentement ouverts ont été répartis par le Service du personnel enseignant dans 33 des 38 départements et écoles de l’UQAM. L’attribution des postes à pourvoir dépend des besoins des départements, de l’achalandage étudiant et du développement de nouveaux créneaux d’étude. C’est au Département de psychologie que le plus grand nombre de postes ont été ouverts, soit sept. L’École des médias et le Département de finance suivent de près avec chacun six postes à pourvoir.
 
Les candidats ont jusqu’à la fin février pour postuler. L’entrée en fonction des nouveaux professeurs se fera ensuite en juin et en décembre, selon les postes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *