Non classéLes syndicats intensifient leurs actions

Noemie-Andrea Botbol25 février 20091 min
Les professeurs de l’UQAM débrayeront à nouveau les 25, 27 février et 10 mars si l’administration n’accélère pas les négociations. Ils demandent à l’employeur un règlement complet de leur convention collective, incluant les clauses à incidence financière.
 
L’Université demeurera ouverte lors de ces journées de grève. Une journée de réflexion sur la gouvernance des universités aura lieu le 27 février à l’UQAM, avec table ronde et débats.Les autres syndicats pressent aussi la direction de négocier. Lors d’une assemblée générale, le 11 février dernier, le syndicat des employés de soutien ont voté en faveur de l’intensification des moyens de pression. Si l’UQAM n’augmente pas le rythme des discussions, les syndiqués entendent perturber les activités de l’établissement, sans préciser les moyens prévus. Ils se rencontreront à nouveau dans la semaine du 16 mars pour faire le point sur les négociations et adopter au besoin un mandat de grève. Le Syndicat des étudiants employés rencontrera pour sa part l’administration pour la première fois le 11 mars. «Nous sommes ravis de constater cette récente ouverture de l’employeur», a déclaré l’exécutif par voie de communiqué.
 
 

 
 Photo Marie-Dominique Asselin
 
 
 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *