http://montrealcampus.ca/wp-content/uploads/2017/04/S_TatoueursFD-2-2-1280x720.jpg

En passant devant un de ses tatoueurs en plein travail, Oly Anger, propriétaire d’un studio de tatouage, lui conseille de corriger non pas sa technique, mais sa posture. Même si la situation est méconnue auprès de la population, ces artistes souffrent de problèmes physiques sérieux, causés par la pratique de leur art. À l’heure actuelle, « n’importe quel tatoueur ou tatoueuse qui travaille à temps plein va rencontrer ce type de problème, un jour ou...

Le journal indépendant des étudiantes et des étudiants de l'UQAM depuis 1980

Les Éditions Montréal Camping inc. Tous droits réservés.