http://montrealcampus.ca/wp-content/uploads/2018/11/tête-blanche-4-of-5-1280x720.jpg

Potions magiques, chapeaux pointus, sortilèges : cette image de la sorcière reste figée dans l’imaginaire collectif occidental. La sorcellerie a pourtant beaucoup évolué au cours du dernier siècle, allant même jusqu’à être instrumentalisée à des fins politiques, sociales et individuelles.   « La sorcellerie, d’un point de vue socio-anthropologique, c’est un ensemble de savoirs et de pratiques rituelles qui visent à changer le cours naturel des choses », explique le chargé de cours et doctorant au Département...

Le journal indépendant des étudiantes et des étudiants de l'UQAM depuis 1980

Les Éditions Montréal Camping inc. Tous droits réservés.