UQAMRémunération des stages : le CA porte la cause au BCI

Laurent Lavoie Laurent Lavoie21 mars 20182 min

À la suite d’une rencontre qui s’est tenue hier, le conseil d’administration de l’UQAM demandera au Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) de mettre en place une table de réflexion sur la rémunération des stages.

Une troisième journée de grève avait lieu, hier, pour manifester contre les stages non rémunérés dans le milieu de l’enseignement. En fin d’après-midi, la responsable à la vie étudiante de l’Association des étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l’éducation (ADEESE), Emmanuelle Boisvert, a réalisé une présentation devant les membres du conseil d’administration pour exposer les enjeux auxquels font face les étudiants du milieu de l’enseignement.

Le document « mettait en contexte la réalité que vivent les étudiants en stage, de prendre la charge d’un professionnel à 100 % sans être rémunéré en plus d’avoir des tâches scolaires à faire », décrit-elle.

La présentation a été bien accueillie par les membres du conseil. « De façon générale, tout le monde s’exprimait en faveur de la rémunération des stages », affirme le co-représentant étudiant au conseil d’administration Samuel Cossette.

Les membres du conseil ont donc décidé de faire une demande pour ouvrir une table de réflexion au BCI. Une telle initiative réunirait l’ensemble des universités québécoises, qui débattraient sur la problématique. Celles-ci pourraient éventuellement prendre position pour soutenir la cause de la rémunération des stages.

Étant donné la complexité du dossier, aucune proposition de principe n’a été déposée officiellement aux membres du conseil d’administration. « De concert avec l’ADEESE, on n’a pas poussé pour une position claire sur la rémunération des stages dès la rencontre d’hier parce qu’il manquait quelques informations. Il y a une grosse recherche qui est en cours en ce moment et on voulait améliorer la documentation », ajoute Samuel Cossette.

Le salaire attribué lors des stages, selon les programmes et les milieux universitaires, fait entre autres partie des points qui nécessitent toujours de la recherche.

Une proposition de principe devrait être déposée aux membres du conseil d’administration d’ici la fin de la session ou cet été.

L’ADEESE et l’Association facultaire étudiante des arts (AFEA) tiendront une quatrième journée de grève demain.

 

photo : MARTIN OUELLET MONTRÉAL CAMPUS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Le journal indépendant des étudiantes et des étudiants de l'UQAM depuis 1980

Les Éditions Montréal Camping inc. Tous droits réservés.